Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
vian:quapital [2018/11/10 14:03]
mathieu
vian:quapital [2018/11/10 14:03] (Version actuelle)
mathieu
Ligne 30: Ligne 30:
  
 Vous vous doutez déjà de la suite. Et vous voyez l'​origine de certaines rumeurs se découvrir à vos yeux émerveillés d'​enfant sage. Vous vous doutez déjà de la suite. Et vous voyez l'​origine de certaines rumeurs se découvrir à vos yeux émerveillés d'​enfant sage.
 +
 D'​ailleurs,​ monsieur, peu importe. Peu importe que l'on ait, par le passé, mésusé des lettres ainsi frappées d'​interdit. Sans vouloir faire planer le soupçon sur qui que ce soit, je sais bien où l'on risquerait d'en dénicher quelques muids. L'​expression « lettre morte » n'est pas née de l'​écume de la mer du même nom, vous le savez, monsieur. Les vérités les plus désagréables finissent par transpirer, comme l'eau orange d'un chorizo pendu par les pieds ou la sueur délicate d'un fragment d'​Emmenthal qui tourne au translucide. Et les cimetières de lettres sont monnaie courante (sans que l'on ait jamais songé à chronométrer cette dernière, ce qui paraît inexcusable en un siècle sportif et ne permet point d'en préciser la vitesse). Nous n'​avons pas accoutumé, me direz-vous, de remettre en cause le passé : je sais, et vous savez, que tout y est à refaire. Mais à bien y regarder, on est forcé de constater que c'est sans aucune originalité qu'a été résolu, de notre vivant ou presque, cet ardu problème de l'​élimination en masse. Et cela continue. Avant que la merdecine ait eu l'​idée de s'​adjoindre des fi ! syciens et des chie-mistes (ou cague-brouillard,​ comme disent les anglois) la peste apportait une ingénieuse solution. Et les destructions provoquées parmi la gent corbote et ratière par la chasse, vu l'​absence de grenades et de rusées à tête chercheuse, n'​étaient point telles que ces bestioles ne fussent à même de procéder hygiéniquement à l'​enlèvement des charognes. Il restait les os, que l'on suçait et que l'on perçait pour jouer de la quenia, comme Gaston Leroux l'a soigneusement rapporté dans L'​Épouse du Soleil. Bref, le professeur Yersin imagina de foutre une canule au cul des poux, et vainquit la peste. Le cancer fait des progrès, mais il abêtit, et déprive le frappé du contact de ses semblables — ou plutôt de ses différents — si utile pourtant. Sur quoi l'​Allemagne redécouvre le camp de concentration déjà utilisé avant et ailleurs (le premier qui l'a inventé, levez le doigt). Le principe était bon : c'est celui du couvent. Mais si l'on sait où ça mène, l'on se refuse à voir où cela pourrait mener.  ​ D'​ailleurs,​ monsieur, peu importe. Peu importe que l'on ait, par le passé, mésusé des lettres ainsi frappées d'​interdit. Sans vouloir faire planer le soupçon sur qui que ce soit, je sais bien où l'on risquerait d'en dénicher quelques muids. L'​expression « lettre morte » n'est pas née de l'​écume de la mer du même nom, vous le savez, monsieur. Les vérités les plus désagréables finissent par transpirer, comme l'eau orange d'un chorizo pendu par les pieds ou la sueur délicate d'un fragment d'​Emmenthal qui tourne au translucide. Et les cimetières de lettres sont monnaie courante (sans que l'on ait jamais songé à chronométrer cette dernière, ce qui paraît inexcusable en un siècle sportif et ne permet point d'en préciser la vitesse). Nous n'​avons pas accoutumé, me direz-vous, de remettre en cause le passé : je sais, et vous savez, que tout y est à refaire. Mais à bien y regarder, on est forcé de constater que c'est sans aucune originalité qu'a été résolu, de notre vivant ou presque, cet ardu problème de l'​élimination en masse. Et cela continue. Avant que la merdecine ait eu l'​idée de s'​adjoindre des fi ! syciens et des chie-mistes (ou cague-brouillard,​ comme disent les anglois) la peste apportait une ingénieuse solution. Et les destructions provoquées parmi la gent corbote et ratière par la chasse, vu l'​absence de grenades et de rusées à tête chercheuse, n'​étaient point telles que ces bestioles ne fussent à même de procéder hygiéniquement à l'​enlèvement des charognes. Il restait les os, que l'on suçait et que l'on perçait pour jouer de la quenia, comme Gaston Leroux l'a soigneusement rapporté dans L'​Épouse du Soleil. Bref, le professeur Yersin imagina de foutre une canule au cul des poux, et vainquit la peste. Le cancer fait des progrès, mais il abêtit, et déprive le frappé du contact de ses semblables — ou plutôt de ses différents — si utile pourtant. Sur quoi l'​Allemagne redécouvre le camp de concentration déjà utilisé avant et ailleurs (le premier qui l'a inventé, levez le doigt). Le principe était bon : c'est celui du couvent. Mais si l'on sait où ça mène, l'on se refuse à voir où cela pourrait mener.  ​
  
Ligne 35: Ligne 36:
  
 Grosso modo, une Thélème. Mais une Thélème obligatoire. Une Thélème où tout serait libre, sauf la liberté. Il s'agit bien en l'​espèce de cette exception exceptionnelle à laquelle se réfère Le Livre. Un lieu où l'on serait contraint de ne pas s'​éloigner du bonheur. Grosso modo, une Thélème. Mais une Thélème obligatoire. Une Thélème où tout serait libre, sauf la liberté. Il s'agit bien en l'​espèce de cette exception exceptionnelle à laquelle se réfère Le Livre. Un lieu où l'on serait contraint de ne pas s'​éloigner du bonheur.
-    ​Outre que le rendement des divers travaux que l'on pourrait ainsi faire exécuter librement aux détenus serait excellent — mais sachez que cette considération économique n'a pas un instant pesé sur notre choix plus ni moins que son contraire — le camp de concentration paradisiaque satisferait la tendance religieuse profonde qui sommeille au cœur de tout un tas d'​individus non satisfaits de leur vie terrestre — et vous concevez qu'un prisonnier a des raisons de ne pas l'​être. Il s'y pourrait, naturellement,​ faire du vélocipède. Vous pensez bien. Je ne développe pas les mille avantages du projet : je me borne à vous direque, me désintéressant totalement du sort des is'​kratkoï,​ je propose, par la présente, à votre excellence d'​accumuler les Q des coquilles dans les camps ainsi com-binés qui prendraient par exemple le nom de camps de cul-centration,​ et de récupérer outre les coquilles résultantes et régénérées,​ les bûmes créées de la sorte à partir de rien, ce qui est quelque chose.+ 
 +Outre que le rendement des divers travaux que l'on pourrait ainsi faire exécuter librement aux détenus serait excellent — mais sachez que cette considération économique n'a pas un instant pesé sur notre choix plus ni moins que son contraire — le camp de concentration paradisiaque satisferait la tendance religieuse profonde qui sommeille au cœur de tout un tas d'​individus non satisfaits de leur vie terrestre — et vous concevez qu'un prisonnier a des raisons de ne pas l'​être. Il s'y pourrait, naturellement,​ faire du vélocipède. Vous pensez bien. Je ne développe pas les mille avantages du projet : je me borne à vous direque, me désintéressant totalement du sort des is'​kratkoï,​ je propose, par la présente, à votre excellence d'​accumuler les Q des coquilles dans les camps ainsi com-binés qui prendraient par exemple le nom de camps de cul-centration,​ et de récupérer outre les coquilles résultantes et régénérées,​ les bûmes créées de la sorte à partir de rien, ce qui est quelque chose.
  
 Vous ne serez pas sans remarquer que la réaction qui s'​établit est assez analogue à celle qui se produirait, selon eux, dans ces breeders autotrophes où se fabrique une espèce de plutonium. Vous prenez la coquille, lui retirez le Q que vous enfermez en liberté, vous obtenez la couille et une nouvelle coquille, et ainsi de suite jusqu'​à neuf heures vingt, où un ange passe. Je passe à mon tour sur l'​émission de rayons bêta concomitante,​ d'une part parce qu'​elle n'a pas lieu, d'​autre part parce que cela ne regarde personne. Que le Q fût en fin de compte bien traité m'​importait avant tout, du point de vue moral et parce qu'il est séant de ne point porter atteinte, sauf si l'on se nomme le P. U., à l'​intégrité de quelque être que ce soit, (excepté le militaire) vu qu'il peut pêcher à la ligne, boire de l'​alcool et s'​abonner au Chasseur français, ou les trois. Du moins, c'est une des choses que l'on peut dire, et comme elle diffère de tout ce que l'on pourrait dire d'​autre,​ il me semble qu'​elle a sa place ici. Vous ne serez pas sans remarquer que la réaction qui s'​établit est assez analogue à celle qui se produirait, selon eux, dans ces breeders autotrophes où se fabrique une espèce de plutonium. Vous prenez la coquille, lui retirez le Q que vous enfermez en liberté, vous obtenez la couille et une nouvelle coquille, et ainsi de suite jusqu'​à neuf heures vingt, où un ange passe. Je passe à mon tour sur l'​émission de rayons bêta concomitante,​ d'une part parce qu'​elle n'a pas lieu, d'​autre part parce que cela ne regarde personne. Que le Q fût en fin de compte bien traité m'​importait avant tout, du point de vue moral et parce qu'il est séant de ne point porter atteinte, sauf si l'on se nomme le P. U., à l'​intégrité de quelque être que ce soit, (excepté le militaire) vu qu'il peut pêcher à la ligne, boire de l'​alcool et s'​abonner au Chasseur français, ou les trois. Du moins, c'est une des choses que l'on peut dire, et comme elle diffère de tout ce que l'on pourrait dire d'​autre,​ il me semble qu'​elle a sa place ici.