Vrac

Lettre au Provéditeur-éditeur sur quelques équations morales

Monsieur,

J′ai tenté depuis des semaines d′apporter au numéro que vous pressez une contribution valable, mais la sécheresse glaciale (si l′on ose préciser qu′il s′agit de glace sèche) de mon esprit n′a d′égale que la rigidité difforme de mes méandres cérébraux, et vous concevez que le tourbillon nerveux qui fait la force ordinaire de mon raisonnement se trouve quelque peu désorienté à suivre ces grandes voies rectilignes et désolées ; aussi, je n′ai pu accoucher que de quelques crottes intellectuelles des plus minables, encore qu′elles se trouvent rayées en hélice, ce qui peut surprendre. J′étais sur la voie de découvertes fructueuses concernant Dieu et son calcul, mais une équation de base me manque encore ; j′ai, cependant, abordé brusquement, un matin, une venelle étroite qui me semble pouvoir receler quelques fructueux développements. J′inclinerais à croire qu′il s′agit de morale, et je vais vous proposer telles quelles mes premières remarques. Il se peut que d′éminents pataphysiciens, moins touchés que moi par le piripipiose de l′hiver, (qui me paralyse, il faut l′avouer) y trouvent un point de départ à quelques exercices scientifiques de bon goût.

Lire la suite

Billets connexes

Lettre au Provéditeur-éditeur sur un problème quapital et quelques autres

Comprenez-vous, monsieur, je ne suis pas de ceux qui éprouvent l’inepte besoin de penser qu’ils pensent avant que de commencer à. Aussi, c’est sans préavis qu’il m’est venu, subitement, dans mon bain comme Archimerdre, des résultats. Que je me sois trouvé à la minute précise en train de me passer les précieuses au savon (Cashmere Bouquet de Colgate ; le point peut avoir son importance un jour) a sans doute une part dans l’éblouissement qui m’atteignit soudain.

Lire la suite

Billets connexes

Lettre au Provéditeur-éditeur sur la sagesse des nations

Voilà, monsieur, je suis fasciné par les proverbes comme l'oiseau rock par une vestale Besnard. J'ai donc étudié les proverbes de près, c'est-à-dire tout seul ; les documents trahissent, et isolent qui les scrute de leur objet initial. Etant l'émanation de la Sagesse des dites, les proverbes, on peut s'attendre qu'ils nous donneront la clé du monde, et on n'est pas étonné. On l'a. C'est inutile car le monde n'est pas fermé, et satisfaisant car la clé est un bel objet décoratif. Comment on l'a, c'est ce qui suit. Vous y plongerez-vous avec moi ?

Lire la suite

Billets connexes

Lettre sur les truqueurs de la guerre

Lettre à sa Magnificence le Baron Jean Mollet Vice-Curateur du Collège de 'Pataphysique sur les truqueurs de la guerre

L'on s'en doutait parfois, comme je ne saurais l'apprendre à Votre Magnificence, mais le doute n'est plus possible ; le moment est venu de le dire au grand jour ; la guerre est truquée. Quelle guerre ? Je n'en mets aucune spécialement en cause ; à mon avis, il n'y en a pas encore eu une bonne, et l'on verra pourquoi. Il me semble, et c'est tout, utile et urgent d'attirer l'attention des bons citoyens sur le mauvais usage que l'on fait de leurs deniers.

Lire la suite

Billets connexes

Haut de page